Jusqu’où peut-on (doit-on) aller ?

Pascale et Pauline ont subi quelques déboires locaux dans le cadre du voyage lecture. Voici leur interrogation. Elles souhaitent ouvrir un débat via le blog et espèrent vos réponses:

« Une mère d’élève a téléphoné à la communauté de communes pour se plaindre et souhaite nous rencontrer pour discuter du choix de Mademoiselle Zazie veut un bébé dans les voyages lectures : Manque de morale (Zazie ment et n’est pas punie pour cela), sujets déplacés, image de l’adulte malveillante. Et puis, aussi, en fin de livre, la pub pour le livre « le mariage, c’est pour les nuls », au titre provocateur et à l’extrait surprenant…)

Bref, nous allons rencontrer ces personnes et discuter avec elles, mais cela nous pose beaucoup de questions à Pascale et moi : quels sont les critères d’appréciation du livre pour enfants ? quand, où, comment détecter la censure ? comment argumenter nos choix, qui sont somme toute assez idéologiques et pas forcément partagés par tous ? quel est notre rôle de prescripteur ? quelle est la déontologie de notre métier? Jusqu’où peut-on (doit-on) aller ?

Nous n’avons pas l’exclusivité du savoir, mais comment ouvrir le débat avec les différents partenaires ? »

Advertisements
Cet article, publié dans Expériences, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s